la signalisation touristique, 4 secondes pour convaincre !

Depuis toujours sensible aux richesses de notre patrimoine culturel, j’ai eu une révélation en 1985 à la suite d’une visite au Château de Chenonceau : reconsidérer les panneaux touristiques autoroutiers pour inciter l’automobiliste à s’arrêter et découvrir ces joyaux qui sont les nôtres. 4 secondes seulement, c’est ce dont l’œil dispose pour enregistrer et mémoriser un message à vitesse contrôlée. Sur cette base, le concept « Camaieu » de marron que j’avais créé s’est étendu au renouvellement de tous les panneaux car c’est entre 20 et 30 % de fréquentation supplémentaire des sites, qu’a enregistré le réseau Cofiroute.

 

Aujourd’hui, le déploiement se poursuit avec Vinci Autoroutes avec des panneaux totem de 6m de haut sur 3m de large et une zone consacrée au développement durable et à l’écologie. Une galerie à ciel ouvert, en quelque sorte, grande de 5000 km.

Quelques 800 sites remarquables ainsi illustrés.

 

Mentions légales